La Responsabilité Élargie du Producteur

L’une des propositions majeures de l’AIVP est la mise en place d’une filière de Responsabilité Élargie du Producteur (REP) pour le plastique en Côte d’Ivoire.

Pourquoi une REP ?

L’intérêt principal d’une filière REP est de favoriser l’émergence d’une économie dite “circulaire”. Selon la définition de l’ADEME, l’économie circulaire “vise à changer de paradigme par rapport à l’économie dite linéaire, en limitant le gaspillage des ressources et l’impact environnemental, et en augmentant l’efficacité à tous les stades de l’économie des produits”. Une filière REP plastique présente des bénéfices multiples sur les trois piliers du développement durable :

● Sur le plan environnemental

-  Réduire la production et l’utilisation du plastique ;

-  Adopter des conditions de traitement des produits plastique usagés plus respectueuses de l’environnement favorisant un haut niveau de recyclage.

●  Sur le plan social

-  Améliorer les conditions de vie des populations grâce à un système de collecte adapté et efficace (protection de la santé des personnes en réduisant les risques de maladies liées à la pollution des déchets et à une collecte inappropriée, réduction des risques d’inondations liés à l’obstruction des caniveaux par les déchets plastiques dans les quartiers...) ;

-  Soutenir la création d’emplois durables en intégrant les acteurs du secteur informel (protection du droit du travail, conditions de santé-sécurité, professionnalisation...) ;

●  Sur le plan économique

-  Développer un système de gestion des déchets plus efficace dont l’Etat reste le garant, avec une répartition des coûts plus juste entre les acteurs du traitement des déchets et en responsabilisant les metteurs en marché ;

-  Réduire les conséquences négatives de la pollution des déchets plastique impactant d’autres secteurs économiques tels que la pêche ou le tourisme.